dimanche 20 avril 2014

Gabon: Jean Ping le tournant du régime en place...

Le tournant
Ce samedi 19 Avril, on a cru apercevoir une réaction épidermique, un moment de panique. Un Président qui Gouverne par des humeurs et qui répond aux attaques comme nous autres au quartier, par du "tac o tac".... Mame lui ooooooh!
C'est ainsi, dans la précipitation et avec "un ordre du jour" communiqué séance tenante, Ali Bongo convoque en séance extraordinaire tout le comité central du PDG. Du jamais vu depuis sa prise du pouvoir et ce aussi en pleines festivités du 46 ème anniversaire dudit parti.
Les "camarades" sans savoir de quoi il s'agissait, ont accouru...
Cette réunion qui semble banale pour certains, marque un tournant: Non pas à cause du discours soporifique et insipide du camarade Faustin Boukoubi; Non pas à cause du discours sans relief et redondant du "distingué camarade" qui parle à la 3ème personne du singulier pour nommer sans le nommer Ping; Non plu à cause des "experts" munis de rétroprojecteur et expliquant à une assistance somnolente les réalisations de l'Émergence... Non non non, rien de tout Ça! Cette réunion marque un tournant pour deux choses:
- Le Parti PDG au pouvoir depuis 46 ans, semble se dédouaner d'Ali Bongo et de l'Emergence... tous les conviés, jusqu'au bout ne savaient pas ce qu'ils faisaient là, pourquoi ils étaient là. Absents, le regard vide comme des Nord-Coréen, dans une scène étrange, ils observaient Ali Bongo en train de leur parler de ses problèmes.... De ses problèmes avec.. L'homme capable, Wang Wu, Zorro, le vengeur: Jean Ping.
- il aura fallu à Jean Ping deux petites sorties dans des médias périphériques, deux minuscules petites sorties, quelques petites phrases distillées sobrement pour qu'Ali Bongo demande de l'aide, l'aide du Parti...