mercredi 12 août 2015

L'INALTÉRABLE, l'INSUBMERSIBLE Zacharie MYBOTO



Zacharie MYBOTO fait l'objet d'une campagne ordurière (pour employer un mot cher à Michel Ogandaga) de la part de certains pseudo-opposants du net. Ces derniers pensent a tort que MYBOTO est le dernier obstacle à l'alternance au Gabon: Ils se trompent d'adversaires et de débats. Ils ont tort sur toute la ligne parce qu'ils ne connaissent pas MYBOTO et minimisent l'apport de ce dernier depuis 2009 à l'opposition Gabonaise. MYBOTO personnage incompris et détesté parce qu'incompris. A ce jeu du dénigrement MYBOTO fort de son expérience est inaltérable. Je vous livre ici, un peu d'histoire de ce qu'est MYBOTO depuis 2009, un personnage lourd, incontournable, au centre de l'action et des intrigues politiques.

Au sortir de l'élection présidentielle d'août 2009 le contentieux électoral bat son plein.Toute l'opposition se rertrouve au siège de l'UGDD pour donner une réponse sans équivoque au coup d'état électoral d'Ali Bongo. Le président de l'UGDD Zacharie MYBOTO était partisan pour la fusion des partis politiques dans un large regroupement. Il estimait d'ailleurs à juste titre, qu'à ce stade aucun parti ne pouvait à lui tout seul aller au bout du PDG (parti au pouvoir depuis depuis 42 ans). Pour MYBOTO, l'alternance était à ce prix et dans ce cas, il n'hésiterait à se séparer de son bijou: l'UGDD.
En Janvier 2010, la décision fut prise de former un grand parti, tous les partis de l'opposition réunis au siège de l'UGDD sont parties prenantes. Dans cette dynamique, les candidats malheureux à l'élection présidentielle se dispersent dans les partis existants. Ainsi par exemple, André Mba Aubame, Bruno Ben Moubamba et Casimir Oye Mba jettent leurs dévolus sur l'UGDD. Tout semblait aller pour le mieux, mais chemin faisant de nombreux partis se rétractent et ne vont pas jusqu'au de cette dynamique. Aussi Reste dans cette dynamique trois partis politiques: le Mad de Pierre Claver NZENG, le MNR de Gérard ELLA et bien entendu, l'UGDD de Zacharie MYBOTO.

L'Union Nationale (UN) est née de la volonté de ses signataires de créer une opposition forte, de donner la réplique au PDG et d'accéder à l'alternance politique si cher à tous!

Plus d'un an après l'élection présidentielle de 2009, André Mba Aubame secrétaire exécutif de l'UN, revendique toujours sa victoire. Le contentieux électoral reste "chaud".
Février 2011, André Mba Aubame, prête serment comme président de la république et nomme son gouvernement. Gouvernement que l'histoire retiendra sous le nom de "gouvernement alternative du PNUD". Face à ce geste inédit, cette défiance sans précédent, la réponse du pouvoir reste aussi inédite: l'Union Nationale est dissoute.

Pour Myboto c'est le choc! Dans la dissolution de l'UN, il perd "son" UGDD, son œuvre l'UGDD, un parti d'envergure nationale; Il perd une tribune politique; son bébé est jeté avec l'eau du bain.. Il perd tout!
De l'UGDD, nombreux sont ses militants, qui n'ont pas voulu franchir le pas. Franchir la passerelle qui va de l'UGDD à l'UN; D'ailleurs beaucoup d'entre-eux ont quittés le navire avant, parce qu'ils estimaient à tort ou à raison que cette aventure était sans avenir, sans prospérité. La dissolution de l'Union Nationale (l'UN), un an à peine après sa création leur donnera raison. Ainsi va l'histoire... Tout aurait pu s'arrêter là! Mais l'histoire est jalouse et rancunière; aimante et détestable; possessive et inclusive à la fois. Sous le soleil elle ondule tel des jours....
Aussi, tout son entourage, tous ses amis et même la critique lui reprocheront son association avec André Mba Aubame. Il s'est fait "avoir", bien fait pour lui, tant pis pour lui..

Myboto en veut -il pour autant à André Mba Aubame pour cette aventure du "Gouvernement alternative du PNUD"? On ne le saura jamais car l'intéressé n'en fera jamais mention, que ce soit dans une interview, ou encore dans une déclaration, mieux dans aucune indiscrétion. Il est resté égal à lui-même, imperturbable mais face aux difficultés. Seul face à son destin politique MYBOTO traverse le désert... La chaleur du désert ne l'empêche pas d'avoir la tête haute.
Il s'offusque, il n'oublie jamais de relever à tous ses interlocuteurs qui s'adresse à lui en ces termes " monsieur le président de l'ex-UN" non pas "ex" plutôt " monsieur le président de l'UN".

Il est policé, aimable et timide à sa convenable. Acteur public dont la vie privée est inconnue, il aime administré. Administrer, présider, il le le fait tellement bien que personne n'ose le défier dans ce rôle. Avec le temps il a affiner quelque chose qui lui à tant fait défaut: le consensus. Ces détracteurs ont gardés une image figées de lui dans le temps mais détrompez-vous MYBOTO évolue comme tout d'ailleurs.
Ce fils d'artisan maçon né aux confins de la brousse dans l'est du Gabon et dont rien ne prédestinait à la politique est proche de ses racines villageoises: la famille c'est tout pour lui. Personnage austère, sans artifices à l'envers du "bling-bling", MYBOTO est mesuré et proche de ses sous. Et pour cause? Il se rappelle toujours ses moments difficile ou avec l'aide de son père, il construit de ses mains sa première maison..

MYBOTO personnage incompris et détesté parce qu'incompris. Cette situation semble le convenir car il ne fait rien de plus pour améliorer son image auprès de ces détracteurs. Il sait pardonner mais il n'oublie pas, il n'arrive même pas à oublier les détails d'une discussion d'il ya 30 ans.... Ce qui fait de lui un animal politique, MYBOTO est redoutable et redouté.
Il fera de la réhabilitation de l'UN son combat... Avec l'aide de Jean EYEGUET NDONG, Il ira chercher des soutiens à l'UFA (sigle du regroupement des partis politiques de l'opposition); il portera l'affaire de la dissolution de l'UN devant les tribunaux Internationaux; il ira même à Adis-Abeba au siège de l'union Africaine plaider la cause de l'UN.. MYBOTO ne dort pas!
L'expérience qu'il traîne de près de 50 ans d'activités politiques au plus haut niveau dont 17ans en tant que secrétaire administratif du PDG (parti unique jusqu'en 1990) et ministre durant 23 ans, Il sait mieux que certains qu'il faut tenir et que le meilleur allié en politique est le temps.

L'UN ne peut mourir par la volonté du pouvoir.. Il se refuse à cette idée et il le fait savoir, il sait désormais qu'il doit se battre Il est de tous les combats, MYBOTO est en première ligne, toujours en première ligne quelque soit la manifestation. Pourquoi un homme que tout un pays soupçonne de s'être enrichi (comme beaucoup d'autres) sous Omar Bongo. Un milliardaire dit-on... Pourquoi ce milliardaire bat-il le pavé à 75 ans?
Face aux forces de l'ordre, Il fou des complexes aux jeunes, qui, pour certains, regardent les manifestations et les violences devant leurs petits écrans. Le "vieux" MYBOTO est au "charbon", il ne lâche rien, il ne recule pas... "Milliardaire" (dit-on) de son état avec sa retraite dorée, Il aurait pu, comme Chambrier fumé son cigare, ou être dans son fauteuil à se faire masser les pieds comme NTUTUME ÉMANE, ou encore, comme LEMBOUMBA alias "coffre-fort" squatter comme un fantôme les couloirs du bord de mer? Non, plein de courage et de détermination MYBOTO, se bat jusqu'au bout pour ses convictions, pour l'alternance et la démocratie. Il est certain d'être dans son droit, dans le droit de l'évidence de la réhabilitation de l'Union Nationale.

Il est Animé de la même détermination, de la même énergie qui dépensait sous les années Bongo OMAR à maintenir la GABON dans l'obscurantisme du parti unique. Entre-temps devenu démocrate ( ne dit-on pas que seul les imbéciles ne changent pas?) il se défonce maintenant pour l'état de droit, le pluralisme politique, la démocratie.
Il prendra même le risque politique de se séparer de ses soutiens au sein de l'UFA et de claquer la porte de cette association quand ses membres voudront le contraindre à constituer des listes communes aux élections locales de 2013. Cette liste commune pour lui est une deuxième mort pour l'UN. Dans sa logique les candidats de l'UN doivent aller aux élections seuls, qui a être sous étiquettes indépendants au moins la flamme du parti ne s'éteindra pas. Incompris de tous il animera toutes les conversations du genre: " toute l'opposition se bat pour la réhabilitation de l'UN et quand il s'agit de confectionner des listes communes MYBOTO et le bureau national de l'ex-UN, choisissent d'aller seuls aux élections en candidats indépendants, ce sont des ingrats".
MYBOTO en première ligne prend tous les coups.

Pendant les quatre années que dureront l'interdiction de l'UN et en plus de son combat pour sa réhabilitation MYBOTO aura eu à gérer la fronde des cadres de l'UN regroupés dans le mouvement des "souverainistes" qui contestent son leadership.
Il aura été, de toutes les rencontres politiques avec les représentations diplomatiques afin d'aplanir le climat politique et revendiquer plus de démocratie.
Face à ses détracteurs, il prend le risque de la réorganisation d'un parti interdit.
Visionnaire et Avec une assurance intacte sur l'avenir de l'UN, Il initie en 2014 les journées de réflexion du parti..... Ces retrouvailles dresse le bilan du parti et ouvre la voie à des orientations pour le futur. Elle permet aussi à MYBOTO d'imprégner sa marque et sa main-mise définitive sur le parti.

Il prendra avec calme et hauteur l'arrivée avec fracas de Jean Ping dans l'opposition d'autan plus que Jean PING en arrivant lance un pavé dans l'opposition " ou est l'opposition? Il n'y a pas d'opposition, il faut qu'elle s'organise.." Tout ce qui aurait pu irriter, vexer plus d'un, mais pas l'imperturbable MYBOTO..

Faisant feux de tous bois, il va s'associer avec Jean PING et constituer le front uni de l'opposition pour l'alternance. Au fond de lui il s'interroge: pourquoi pas? Il saute sur l'occasion, une "Front" est tribune idéale pour la candidature unique de l'opposition, qu'il souhaite tant. D'ailleurs, lors de sa conférence de presse du 8 août 2015, il réaffirme son credo: l’unité de toutes les forces, de tous les talents au sein de l’opposition pour imposer l’alternance au Gabon à l’issue de la prochaine présidentielle.
Aussi, pourquoi ne pas utiliser l'élan des attaques et la fougue de PING contre le pouvoir, comme moyen supplémentaire de pression pour la réhabilitation de l'UN?
Face à un pouvoir aussi déterminé dans la prédation des droits fondamentaux l'union fait la force. Jean Ping est de loin un renfort négligeable. Imperturbable et prenant de la hauteur, MYBOTO assistera impuissant à la montée en puissance de Jean PING dans l'opposition.

Un adversaire de plus?
Non un partenaire de plus, l'objectif demeure l'alternance. Pense-t-il.

La suite on la connaît le crash test du meeting non tenue du 20 décembre 2014 fera le travail  de sape du régime. Un mort, l'aura à l'international de Jean PING, le livre de Pierre PÉAN auront suffi à la communauté internationale de jeter un regard sur la situation Gabon.
La pression monte dans les chancelleries et pour le pouvoir le Front Uni de l'opposition est une menace réelle. Il faut le faire exploser.
L'ambassade des Etats-Unis s'en mêlent, le "deal" est scellé. Les Etats-Unis exigent la réhabilitation de L'union nationale et mettent en garde l'opposition contre une prise de pouvoir en dehors du cadre démocratique des urnes. Ainsi, moins de deux mois après les événements du 20 décembre 2014 l'union Nationale est rétablie dans ses prérogatives. MYBOTO jubile.. Il a gagné!

Président de l'Union nationale et le premier président du Front Uni de l'Opposition pour l'Alternance, MYBOTO se présente non pas comme le leader de l'opposition mais comme le PARRAIN. La politique reprends ses droits. Le défi pour MYBOTO, PING et  DIVUNGUI reste immense: comment respecter la charte du Front de l'opposition et la pression sur le pouvoir à un an des élections présidentielles?