mercredi 5 mars 2014

Journal, ÉCHOS DU NORD, n° 222, du lundi 03 Mars 2014


À lire dans: Journal, ÉCHOS DU NORD, n° 222, du lundi 03 Mars 2014, "Ali Bongo accuse la France de préparer un coup d'État", p.3, 5ème paragraphe.

"En quatre années de pouvoir, Ali Bongo Ondimba et les siens, selon un haut cadre du Trésor public sous couvert d’anonymat, ont eu entre les mains près de 15 000 milliards de FCFA. A cela s’ajoutent des excédents budgétaires de plusieurs milliards dont près de 850 pour la seule année 2013 ; des ressources d’emprunt sur les marchés internationaux de 1 250 milliards de FCFA et 40 milliards sur le marché domestique au mois de janvier 2014 ; un redressement fiscal de 400 milliards infligé à Addax Petroleum, sans parvenir à réduire la pauvreté. "

Morceau choisi dans le journal:

""""Pour certaines hautes autorités françaises contactées, qui ont requis l’anonymat, la sortie du porte-parole du chef de l’Etat traduit « plus un désarroi devant les difficultés actuelles auxquelles le pouvoir est confronté en ce moment et sans qu’une solution sérieuse ne s’amorce à l’horizon. La France de François Hollandene renversera aucun régime en Afrique et ne soutiendra pas non plus un pouvoir qui s’égare dans des futilités au détriment des intérêts essentiels de son peuple ».""""

Morceau choisi dans le journal:

"""""Un autre Français, très introduit dans les milieux militaires, abonde dans le même sens. Pour lui, la « ...France n’a pas besoin de préparer un coup d’Etat contre le régime du Gabon. Ce pouvoir durant quatre ans a réuni tous les ingrédients qui vont conduire à sa perte. Il suffit d’une simple manifestation" """"
de rue pour qu’il tombe... »