mercredi 12 mars 2014

Opacité et incertitudes des finances publiques Gabonaises

Opacité et incertitudes des finances publiques Gabonaises, 15 000 Milliards de fcfa en 4 ans (23 Milliards d'euros) pour quel résultats?
Les étudiants en grève depuis le 10 mars, réclament 6 mois d'impayés de bourses.
Les fonds communs (primes des fonctionnaires) ne sont pas payés depuis Janvier et vont être revus à la baisse par les autorités. Les chantiers qui doivent faire du Gabon un pays émergents en 2025 sont à l'arrêt et les entreprises ne sont pas payées depuis plus de 6 mois. Des rumeurs d'un manque de liquidités des caisses de l'État circule partout, malgré les démentis du gouvernement.

Et, selon l'hebdomadaire, ÉCHOS DU NORD, n° 222, du lundi 03 Mars 2014
"En quatre années de pouvoir, Ali Bongo Ondimba et les siens, selon un haut cadre du Trésor public sous couvert d’anonymat, ont eu entre les mains près de 15 000 milliards de FCFA. A cela s’ajoutent des excédents budgétaires de plusieurs milliards dont près de 850 pour la seule année 2013 ; des ressources d’emprunt sur les marchés internationaux de 1 250 milliards de FCFA et 40 milliards sur le marché domestique au mois de janvier 2014 ; un redressement fiscal de 400 milliards infligé à Addax Petroleum, sans parvenir à réduire la pauvreté. "

Où est passé tout cet argent?

Toujours selon ÉCHOS DU NORD, les Difficultés financières de l'État pousse Ali Bongo Ondimba à faire une cour assidue aux banques
Le président de la République a enchaîné plusieurs audiences avec les responsables des grandes banques installées au Gabon. Recherche d’une bouée de sauvetage face à la crise de trésorerie que traverse son régime ? """""