jeudi 27 mars 2014

Ali bongo rencontre le PDG de SHELL

Ali Bongo rencontre le PDG de SHELL à la Haye le 26 mars 2014, en marge du Sommet sur la sécurité nucléaire. Rien n'a filtré de cette rencontre qui d'ailleurs, n'est pas passée inaperçue dans un contexte de divergences entre l’administration fiscale gabonaise et les sociétés pétrolières. On a l'esprit surtout le redressement fiscal d'un montant de 400 Milliards de francs CFA infligé par l'État Gabonais au groupe TOTAL, premier opérateur dans l'industrie pétrolière du pays. Ce bras de fer entre TOTAL et l'État Gabonais n'a toujours pas trouvé d'issue. L' État Gabonais en s'attaquant de front aux sociétés pétrolières et minières de pays par le biais de redressements fiscaux donne l'impression d'être à la recherche d'un Cash flow. Pour ne rien arranger, s'ajoutent les rumeurs incessantes qui alimentent la place de Libreville sur les caisses de l'État qui seraient vides. Malgré de nombreux démentis du ministre de l'économie, une psychose sur les risques de cessation de paiement de l'État fait son chemin.
Comment est-on arrivé là?