dimanche 17 mars 2013

Il faut parfois peu de choses pour faire un monde...

"Ils étaient jeunes, exilés loin de leurs familles, ils avaient à peine 20 ans pour certains, 25 ans pour les autres, aucun n'atteignaient la trentaine, ils avaient envie d'en découdre, ils voulaient libérer leur pays au sacrifice de leur vie, ils étaient plein de lucidité, de volontarisme et de détermination, ils avaient tous remis leurs âmes entre les mains du destin. Ils devaient faire face à une armée bien entraînée, encadrée par les experts de la CIA. Le défi était immense, les chances de réussites nulles. Aussi, après un entraînement sommaire au maniement des armes, après s'être procurés un vieux chalutier (la Granma) avec l'argent de tous, ils prirent la mer, le vieux chalutier pouvait encaisser que 30 personnes, ils étaient 90. Après une navigation à vue et de nuit, une météo déplorable ils aperçurent au petit matin les magnifiques côtes de leur pays. Hélas ils n'étaient pas seuls. L'aviation du dictateur se mit à les arroser d'une pluie d'obus. Touchée, la Granma se fracassa en mille morceaux sur la côte. De 90 au départ à l'arrivée ils n’étaient plus que 32. Ainsi, commença ce que l'histoire appellera plus tard la Révolution Cubaine.... "