jeudi 31 mars 2016

Le Gabon a besoin d'hommes capables...

Ali Bongo flanqué de slogans imaginatifs et rêveurs, n'a pu impulser à ce régime les restructurations qui s'imposaient. Par absence de volonté politique, il n'a pu s'inscrire dans une logique de développement: Il n'aura atteint aucun des objectifs qu'il s'était assigné. Qui se souviendra de sa triptyque "paix-développement-partage"?
7 ans après, l'Émergence d'Ali Bongo aura été un concept de promesses abstraites, créant un espace infranchissable entre les attentes de tout un peuple et, la volonté réelle du pouvoir de les réaliser. Un égoïsme calculateur qui oscille, entre besoin de s'enrichir et volonté de domination.

Tout est allé très vite: rien pour le peuple, tout pour eux. Rien pour les autres, Tout pour Lui. 

L'Émergence aura symbolisé cette agitation dans "l’immédiateté "qui passe par des "immédiatetés" successives; des projets, des maquettes, du rêve, rien au final sinon un formidable Bluff...

Toujours à l'aise dans la facilité, Ali Bongo a misé sur la passivité, l'incrédulité et la cupidité de toute l'élite du pays. Ainsi, à force d’oublier l’essentiel par la diversion, on finit par oublier l’urgence de l’essentiel, le "problème de fond", la "question vitale". Cette absence de vision de "l'Émergence", aura inspirée ã tous la nécessité de résister.
Aussi, des grandes crises suscitent de grands hommes, des hommes capables de porter la résistance. 
Le Gabon a besoin d'hommes capables...