vendredi 2 mai 2014

Faustin Boukoubi à l'émission " la grande interview"

Faustin Boukoubi à la "grande interview" rtg1

L'enfer, ce sont ces hommes qui, sous prétexte de parler au nom de tous, font de la politique avec leur ventre. Quand j'ai écouté le secrétaire général du PDG hier soir, j'ai compris qu'en plus d'être un pays sous-développé le Gabon est un pays d'une grande misère.
Quelle misère Dieu du ciel! D'être obligé d'entendre de pareilles inepties par des militants du PDG "N'oubliez pas le PDG c'est le 1 er parti, c'est le pouvoir, l'administration....." Et après? on doit applaudir et s'incliner?
Pour bien comprendre ce qu'est le PDG il suffit de vous rendre compte que même l'élection d'un simple chef de quartier est une élection frauduleuse..
Quand je vois un "vieux" comme Boukoubi grand-père de son état venir chanter à la télé tel un robot " le distingué camarade président... Le distingué camarade....." C'est vraiment la misère... Boukoubi n'a même pas eu le courage d'assumer la lettre qu'il à écrite aux ressortissants de la "Lombo" où il érige en confidence son aveu d'impuissance et sa mise au placard. Trouve-t-il dorénavant honteux de reconnaître ses talents de tribalisme et ses accents pour le népotisme?
La même impuissance il l'a ré-exprimée sur le plateau de "la Grande Interview". On eu droit à aucun bilan, aucun état des lieux du premier responsable d'un parti qui gère le pays depuis 46 ans.
On eu droit qu'à des irresponsabilités... Bien entendu, aucun responsable de ce régime ne prend la peine de regarder dans le rétroviseur et de voir la faillite généralisée depuis 46 ans d'un pays pétrolier.