dimanche 2 février 2014

Le Gabon de PAPA c'est fini!

Peut-on s'opposer à Ali Bongo sans renier l'héritage du Bongoïsme?

Ali Bongo semble devenir le meilleur Président du Gabon depuis les indépendances simplement par les coups de pieds qu'il donne à la termitière... La termitière , ce bloc du Bongoïsme où les hiérachies acquises deviennent immuables. Ces coups de pieds qu'il assène, ce ras-le-bol qu'il affiche contre le système hérité de son père est en passe de changer le visage du Gabon. Méprisé et sous-estimé par la baronnie Bongoïste, ignoré par les idéologues du PDG (10ème congrès du PDG). Ali Bongo se rappelle des mauvais souvenirs des années Bongo...

Nombreux sont ceux qui ne l'ont pas compris, que les temps ont changé: le Gabon de PAPA c'est fini!

Dès sa prise de pouvoir en 2009 et sous la précipitation Ali Bongo avait voulu dissoudre le PDG et éliminer les barons du Bongoïsmes. Mais l'exercice du pouvoir veut que le temps soit meilleur conseiller et par conséquent, Ali à pris son temps. L'heure est à maturité pour la décapitation totale du système hérité d'Omar Bongo. On aurait pu s'en réjouir si officiellement il n'y avait pas 30% de pauvres au Gabon et que les pririorités se situent ailleurs....

Implacable dans sa logique, Ali Bongo a refusé le dialogue, la conférence nationale souveraine, il a choisi de règler le passif! Paradoxalement cela fait de lui le premier opposant du pays.

Dans un sursaut de survie, Les "Bongoïstes" veulent leur revanche face aux "Émergents". Ping en est la parfaîte illustration. Nous rentrons dans une lutte de pouvoirs au sein d'un même clan... Ping semble se présenter comme le candidat du système rejeté par la nomenclature au pouvoir..
Les interêts claniques ont pris le dessus sur l'avenir du Gabon. Tout ceci se deroule au moment où Le Gabon manque de leaders politique, la politique d'inspiration et l'individu de lucidité.

Le linge sale se lave en famille et les Gabonais dans leur ensemble doivent se tenir à l'écart des turpitudes du clan Bongo-PDG. Leurs problèmes, leurs gueguerres c'est pour eux; nous, nos problèmes c'est le chômage, la formation professionnelle, la santé, les infrastures et le pouvoir d'achat....