samedi 16 novembre 2013

La Monarchie en république: épisode 3

La Monarchie en république: épisode 3

= L'administration aristocratique de ce royaume monarchique en République est atypique voir inconnue au bataillon. Dans les livres d'histoire on nous a parlé de l'aristocratie d'épée; de l'aristocratie de sang; de l'aristocratie de robes...Non rien de tout ça au Gabon.
Au Gabon, dans cette monarchie en République Nous avons une aristocratie segmentée en trois:
-D'abord l'incontestable aristocratie des francs-maçons, proche du palais, ils contrôlent à guichet fermé et sans partage, tous les leviers du pouvoir politique, économique et financier depuis 46ans. Ils sont partout, de la majorité présidentielle aux leaders de l'opposition.
Aussi, les Gabonais après avoir connu les pères, découvrent les enfants et petits enfants de cette caste. Comme un bien personnel, la progéniture reçoit en héritage les meilleures places dans tous les relais des pouvoirs. Quand Ali Bongo martèle à chaque discours à la nation qu'il ne tolérait aucun passe-droit dans l’administration. Il semble oublié qu'à la présidence de la république, le président est entouré de ses demi-frères, beau-frère, amis et connaissances. Si on fait un inventaire des postes qu'occupent dans l'administration, la famille Bongo les hiérarques du pouvoir: enfants, petits enfants, belles-sœurs, cousins, ex-femmes, rivales....je ne sais pas si on parlerait encore de passe-droit?
Ainsi, le Gabon est le pays de la famille d'abord et des copains partout...

-Ensuite, l'aristocratie des leaders d'opinions qui ont cette particularité d'avoir flirté pour la plupart à un moment ou à un autre avec le palais. Dans ce groupe il y a beaucoup de vendeur d'illusions, d'imposteurs et de "fou du roi". Mais on y trouve aussi de vrais patriotes et nationalistes dont le message est perturbé à tort, par leur passage aux affaires.

Dans cette aristocratie des leaders d'opinions, la famille des "Mba" a beaucoup fait parler d'elle : Il y a eu d'abord eu Léon Mba qui s'est fait enroulé dans un mouchoir de poche; Ensuite, Mba Abessole qui au volant de son camping car à fait un revirement à 360° jetant tous ses passagers dans le ravin...; Puis vient Oyé Mba, qui ne rêvait qu'aux honneurs, aux titres et qui distribuait au passage des somnifères à tout va...; Enfin, par la suite, vient le fringant, l'irrésistible Mba Aubame qui avait tout pour réussir, le vol au vent et tout comme Icare en voulant se rapprocher trop près du soleil se brûla les ailes...
-Enfin, on a cette aristocratie montante composée essentiellement d'étrangers et de Gabonais fraîchement adopté. Cette caste restée longtemps en hibernation voit son statut et son avenir en rose avec l'arrivée de l'émergence. Elle revendique sa place dans la société et dans la sphère politique. Mal vu par le bas peuple elle est contrainte d'épouser les thèses du pouvoir en place. Cette caste des « étrangers », acteur majeur de l'enrichissement illicite, n'est inquiétée nullement par les enquêtes de la commission nationale de l'enrichissement illicite...
A suivre….