dimanche 14 avril 2013

Que va t-il se passer maintenant?



Que va t-il se passer maintenant?
À mi-mandat, à trois ans des présidentielles, la contrainte d'émergence d'Ali est en chute libre. Commencée avec tambour et trompette l'émergence est restée figée comme une image et en mouvement, comme du virtuel. Ali n'y a jamais cru, mais il comptait sur l'adhésion populaire pour y croire et...c'est raté.
Désormais les yeux fixés sur 2016, n'ayant pas pu prendre le contrôle total du PDG, Ali n'a plus que le choix de réhabiliter l'Union Nationale. 
Mais pourquoi l'union Nationale (UN)?
1) parce que l'UN est le seul parti à faire de l'ombre au PDG. Souvenez vous dans mon dernier post je vous informais de la défaite d'Ali au dernier congrès face aux Bongoïstes. Il est important pour Ali de contenir "la poussée" Bongoïste et pour Ali, l'UN est apte à cette besogne.
2) parce que l'Union Nationale doit figurer dans le gouvernement de large ouverture qui doit être mis en place 2 ans avant la présidentielle, histoire de donner à Ali une stature de démocrate, de rassembleur.
Aussi, sitôt réhabilité je prédis déjà que l'Union Nationale va se scinder en deux camps opposés: l'un favorable à l'ouverture et conduit par Myboto et Eyeghe, l'autre camp mosaïque des jeunes loups aux dents longues restera dans ses positions.