lundi 12 novembre 2012

Le dégazage de l'Opposition - 1 et 2




2 Novembre 2012

Je l'avais prédit dans mes articles, il faudrait peut-être me relire. A peine créée à Mouila , l'UFC se désagrège. L’opposition n’arrive pas à présenter un front uni qui donnerai un espoir d'alternance aux yeux des gabonais. L'émergence bénéficie de ce début de cacophonie et pourra toujours dire que l'opposition n'est pas prête, n'est pas mûre, que ses leaders en sont encore aux querelles de cloch

ers. Néanmoins, Ali est maladroit, mal entouré et surtout il a raté son Hold-up. Je pense que ça durera encore le temps d'un temps. Le peuple souverain n’a toujours rien dit. Le peuple en politique est souvent lâche et imprévisible, quant il se réveille il frappe toujours dans le dos.
Les pdgistes ne sont plus à la barre, ils sont sous hautes surveillances, ils ont la peur au ventre. A ce titre, ils exécuteront à la lettre les consignes sinon des têtes seront coupées. Ali est coincé il ne peut plus reculer, Il est difficile de prévoir ce qui va se passé….



30 Octobre 2012

Le nettoyage de l’opposition, le renouvellement de la classe politique que nous réclamons depuis un moment commence à donner des résultats. Aussi, Je vous dirai simplement ceci : Quand quelqu’un passe son temps à demander aux autres « mon frère Trouve-moi quelque chose… » Ce gars-là on l’appelle un «Trouve» ; Celui qui passe son temps à changer d’avis, d’alliance et de camps celui-là on l’appelle un « Ambulant ». Il ya encore trop de « Trouves » et trop « d’Ambulants » à l’UFC. Il ya encore trop de souris dans le sac d’arachide. Mayila était la face la plus visible et la plus active. Le « dégazage » d’une « certaine opposition » doit continuer….